Alberti Luc Jean
27 Route du monument Talbot
24230  Lamothe-Montravel

 

Le Pak Choï, aussi appelé le Bok Choy, est originaire de Chine. Il fut introduit aux Etats-Unis à la fin du 19ème siècle. C'est une plante potagère que l'on cultive pour ses feuilles et ses tiges. Le Shangaï Pak Choï est une sorte de petit chou chinois aux côtes plus vertes que le Spoon Pak Choï. Il ressemble au céleri ou à la blette à carde mais il a un goût moins prononcé que le chou pommé.

On le cuisine....

On peut farcir ou braiser le Pak Choï comme les autres types de choux. Il est aussi excellent cuit dans un bouillon de viande. Mais voici des suggestions de préparations plus raffinées.

  • Préparer une soupe avec des crevettes séchées, des pâtes alimentaires chinoises, de l'épaule de porc tranchée finement ou du tofu, de la sauce soya, de la racine de gingembre, du brandy ou du saké, et de l'eau.
  • L'apprêter en salade avec une vinaigrette chaude, composée de vinaigre de riz, gingembre, sucre et piment fort. Amener à ébullition, et verser sur le pak choï découpé en fines lanières et additionné de rondelles d'oignon vert.
  • Le braiser à l'indonésienne dans du lait de noix de coco avec du piment, des oignons verts et du gingembre. Cuire environ 10 minutes.
  • Il convient à merveille aux plats sautés : avec du poulet, du boeuf ou du tofu, des champignons, des jeunes pousses de haricot, des pois mange-tout, des pousses de bambou, etc. Ajouter du gingembre, de la sauce soya, de la fécule de maïs, quelques gouttes de saké et un peu de sucre pour obtenir un plat authentiquement oriental. Un peu de sauce aux huîtres relèvera sa saveur.
  • Au Japon, on sert l'Okonomiyaki, sorte de crêpe qui se prépare en mélangeant dans un bol du pak choï râpé, des morceaux de viande, des crevettes, des champignons, des oignons verts et une pâte composée de farine, d'eau et d'oeufs. On fait cuire le tout dans un poêlon comme une crêpe et on sert avec de la sauce soya ou du tamari.
  • Le pak choï en saumure est universel en Orient, soit pour des fins de conservation, soit simplement parce qu'on aime sa saveur salée et acidulée. Une des multiples façons de le préparer consiste à le découper en fines languettes que l'on met dans un pot de grès ou, à défaut, un contenant de plastique. On ajoute en sel l'équivalent de 3 % du poids du chou, un ou deux morceaux de kombu (algue), et le zeste et le jus d'un ou de deux citrons. Placer un poids sur la préparation, de façon à faire remonter le jus pour qu'il couvre le chou. Ce condiment est prêt à être consommé au bout de quelques jours.

 

Vous êtes intéressé par ce produit ? Laissez-nous vos coordonnées pour être recontacté par nos services.

Nom *

Prénom *

Société *

Code postal *

E-mail *

Téléphone *

* Veuillez remplir tous les champs obligatoires

Pas d'infos supplémentaires
Article(s) similaire(s)

Vous pourriez également être intéressé par les produits suivants :

Top