Alberti Luc Jean
27 Route du monument Talbot
24230  Lamothe-Montravel

 

POURQUOI METTRE LA FÈVE MENU?

Comme toutes les légumineuses, elle possède une teneur élevée en fibres et en protéines.

 

Elle contient une substance qui peut s'avérer bénéfique pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, en complémentarité avec la médication classique.

IDEES RECETTES

Servir les fèves tout simplement avec du beurre et du persil frais ou les arroser d'un filet d'huile d'olive et de quelques gouttes de citron et les garnir de cerfeuil haché.

Ragoût : faire sauter de jeunes carottes et navets, des pommes de terre grenailles et des oignons nouveaux dans de l'huile, cuire quelques minutes, ajouter des fèves, des pois et des asperges, un peu de vin blanc sec, du sel, du poivre, du thym, du persil et de la menthe, et cuire jusqu'à ce que les légumes soient tendres.

Trempette pour crudités, ou tartinade : passer au mélangeur des fèves cuites, du tofu, de l'ail, du jus de citron, de la sauce soja, de l'oignon revenu dans un peu d'huile, et des feuilles de sauge.

À la paysanne : faire cuire des fèves fraîches écossées avec de la laitue, de l'oignon, du lard fumé, de l'huile d'olive, du sel, du poivre, de la noix muscade et de la sarriette. Cuire 40 minutes, ajouter du basilic haché au goût. Servir avec une viande rôtie ou grillée.

Au Québec, la soupe aux gourganes s'apprête avec des fèves fraîches, de l'orge, des carottes, des navets, de l'oignon, du lard salé maigre, du bouillon de poulet, ainsi que des herbes salées.

Dans le Périgord, on la prépare avec des fèves fraîches ou sèches, des oignons nouveaux, de l'ail, du persil et la peau d'un canard. On fait cuire deux heures puis on ajoute du pain rassis à la soupière. La tradition exige qu'on fasse chabrol à la fin du repas, c'est-à-dire qu'on « rince » son bol avec un peu de vin que l'on avale ensuite.

Dans tout le Moyen-Orient, le plat de fèves au mouton est un classique. Les fèves et les dés de mouton sont d'abord cuits dans de l'huile une dizaine de minutes. Puis, on pile ensemble un piment fort, du poivre rouge, du cumin et de l'ail avec un peu d'eau. On ajoute cette préparation au mélange de fèves et de mouton, on laisse mijoter et on sert en arrosant d'un filet de jus de citron.

En Égypte, en Algérie et au Liban, la fève à petits grains sert à préparer le Foul Medammas. Faire fondre du beurre, lui ajouter une pincée de cumin et de l'eau, et porter à ébullition. Ajouter des fèves fraîches (ou en conserve), du jus de citron, de l'oignon et de l'ail finement haché, et faire revenir à feu doux. Saler et poivrer et ajouter du persil frais. Servir chaud, avec des oeufs durs si désiré. On peut en faire une sorte de sandwich avec accompagnement de feuilles de laitue et de tomates.

En Azerbaïdjan, on en fait un pilaf. Les fèves sont cuites dans l'eau avec du citron et du beurre, et le riz à part dans l'eau. Puis, on fait sauter ensemble riz et fèves dans de l'huile d'olive.

En Algérie et en Tunisie, on sert les fèves sur du couscous.

En Syrie, on en fait un hors-d'oeuvre : faire sauter de l'ail, ajouter des fèves fraîches et laisser cuire une dizaine de minutes. Ajouter du jus de citron, du sel, de la coriandre hachée, de l'huile d'olive et de l'eau chaude et laisser cuire jusqu'à ce que les fèves soient tendres. Ce plat se sert froid.

On peut en confectionner des falafels, tout comme cela se fait avec les pois chiches.

En Espagne, on en fait une sorte de cassoulet garni de boudin, de chorizo, de palette de porc et de chou blanc.

Vous êtes intéressé par ce produit ? Laissez-nous vos coordonnées pour être recontacté par nos services.

Nom *

Prénom *

Société *

Code postal *

E-mail *

Téléphone *

* Veuillez remplir tous les champs obligatoires

Pas d'infos supplémentaires
Article(s) similaire(s)

Vous pourriez également être intéressé par les produits suivants :

Top